Actualités

Argens : la question de la ressource

Une nouvelle branche du Canal de Provence alimentera bientôt depuis le Verdon l’est du Var, (Fréjus – St Raphael, Ste Maxime) régulièrement soumis aux pénuries d’eau en saison sèche. Quel sera l’apport réel de ce nouvel équipement ?

FNE PACA et ses associations membres craignent en effet que cet apport d’eau supplémentaire encourage une urbanisation déjà galopante dans cette zone et dans le haut Var traversé par la canalisation. Aussi les associations ont elles souhaité qu’une politique partagée soit mise en place afin d’utiliser au mieux cette eau, au profit non pas des seuls investissements privés, mais avant tout de la sécurisation en eau potable et des milieux. 

Les autorités concédantes ont travaillé parallèlement à ce même objectif et ont demandé à la SCP un certain nombre d’engagements. La SCP espère ainsi des impacts positifs de son aménagement, en termes économiques, en termes de maintien des terres agricoles, de protection contre les incendies et enfin en terme de milieux aquatiques (moindre pression sur nappes et cours d’eau varois dans lesquels ont actuellement lieu les prélèvements). 

En savoir plus sur le projet de la SCP

L’Argens est identifié dans le SDAGE comme un territoire présentant un fort déséquilibre quantitatif : les prélèvements en eau y sont nombreux, et anciens. A ce titre, il est nécessaire pour l’atteinte des objectifs de bon état écologique des eaux du bassin versant que soient prises les mesures adéquates. Aussi, la Fédération a t elle demandé à deux reprises au Préfet du Var l’établissement d’une Zone de Répartition des Eaux (ZRE), outil réglementaire qui permettra de réguler les usages de l’eau.

Courrier des associations FNE PACA, UDVN 83 et UDVN 04 (février 2011)

Courrier de FNE PACA (décembre 2012)

Réponse et précisions du Préfet du Var (janvier 2013).

Eléments de compréhension : note d’explication sur les ZRE (décembre 2012)