Actualités

La SAPN mise à mal par des éleveurs : inadmissible !

Communiqué de presse de la SAPN :

Les éleveurs et les syndicats qui les soutiennent, lors de la manifestation qu’ils ont organisée à Gap ce vendredi 8 novembre 2013 pour protester contre les récentes attaques sur des troupeaux, ont pris comme cible le siège de la Société Alpine de Protection de la Nature.

Les responsables de l’association, n’étant pas informés de la manifestation, ni du souhait de ses organisateurs de les rencontrer, étaient absents. Seuls quelques salariés et bénévoles étaient présents. Face à l’agressivité dont ont fait preuve certains manifestants, ils ont été contraints de fermer le local. Ils n’ont pas répondu aux provocations (dépôt et éviscération de brebis, dégradation de la façade).

Le Conseil d’Administration de la Société Alpine de Protection de la Nature regrette ces excès et reste ouvert à tout échange constructif dans un contexte de respect mutuel. Sans nier les difficultés auxquelles sont confrontés les éleveurs victimes d’actes de prédation, la SAPN rappelle les dispositions mises en oeuvre par les pouvoirs publics (aides à la protection des troupeaux et indemnisations) dans le cadre des dispositions de la convention de Berne ratifiée par la France. La Préfecture est le garant de leur application dans les Hautes-Alpes.

Le retour du Loup est un processus naturel en France. La Société Alpine de Protection de la Nature participe à la concertation pour que ce retour, témoin de la forte biodiversité des Hautes-Alpes, se déroule dans le respect des actives pastorales.

La SAPN regrette les agissements d’une minorité d’éleveurs, en cela soutenus par quelques représentants politiques et syndicaux, compromettant le nécessaire dialogue.

Nous attendons du Préfet des Hautes-Alpes qu’une enquête concernant ces exactions soit diligentée.