Actualités

DIGUE DE PLASTIQUE DE LA CRAU

Durant presque 100 ans, et jusqu’au lancement de l’incinérateur de Fos-sur-Mer, la décharge d’Entressen a servi de principal site de stockage de déchets de la Métropole Marseillaise. Plus grande décharge à ciel ouvert d’Europe, elle a fait l’objet de nombreuses polémiques. Durant son exploitation les plastiques volaient à plusieurs kilomètres et les arbres des environs en étaient constamment couverts. De nombreuses associations évoquent aussi une pollution des nappes phréatiques et cours d’eau attenants.

La présence de ces déchets plastiques dans les vases du canal Centre-Crau (canal qui traverse la Ré-serve Naturelle des Coussous de Crau) étaient bien connu de tous, et avait retardé les travaux de curage demandés ardemment par les Chasseurs de Port-Saint-Louis.

C’est à l’occasion d’une opération d’enlèvement de la jussie (plante exogène envahissante qui obstrue les canaux) que des quantités invraisemblables de plastiques, oubliés depuis des décennies dans les sédiments, ont été exhumées. Ces plastiques sont désormais à l’air libre, prêts à être emportés par le vent (voir photo). Outre le canal, les milieux naturels très riches situés aux alentours, comme la Réserve de des Marais du Vigueirat ou les Marais de Crau, sont directement menacés par cette pollution.

L’abandon de déchets et la pollution des eaux souterraines et superficielles en découlant, sont deux délits chacun punis de deux ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende en vertu du code de l’environnement.

FNE PACA, FNE 13, NACICCA et AGIR POUR LA CRAU espèrent qu’un enquête sera diligentée par le procureur de la République suite à leur dépôt de plainte, afin que les auteurs de cette pollution soient identifiés et reconnus responsables.