Actualités

FNE et FNE PACA obtiennent la suspension de l’arrêté autorisant le tir de quatre loups supplémentaires dans le Var

Le Tribunal administratif de Toulon vient de suspendre ce jour l’exécution de l’arrêté du préfet du Var du 18 décembre 2014 qui autorisait le tir de quatre loups. Retenant l’urgence de suspendre cet arrêté, le juge a souligné que le dépôt de notre recours a été tardif à cause de l’obstruction réalisée par la Préfecture pour nous communiquer les constats d’attaque, seules pièces permettant de juger du bien fondé de notre action contentieuse.

Par ailleurs, le juge a considéré que la comptabilisation des victimes indemnisables et des attaques présentée par FNE et FNE PACA démontrait une diminution significative des attaques et du nombre de victimes depuis l’exécution de l’arrêté de tir de novembre dernier qui autorisait déjà la destruction de trois loups. Par conséquent, des tirs supplémentaires ne pouvaient se justifier. Et surtout, le juge a considéré que le tir de quatre loups était de nature à porter atteinte à la présence pérenne du loup dans ce département.

Maître Mathieu Victoria, avocat de FNE et FNE PACA : « Nous saluons cette décision. Le tir du loup doit être considéré comme une solution de dernier recours. Dans le cas du Var il était disproportionné d’autoriser la destruction de quatre loups dans le secteur du camp militaire de Canjuers là où quatre loups avaient déjà été abattus en novembre 2014. »