Actualités

Le réseau FNE PACA mobilisé sur le dossier dit « des boues rouges »…

Retour sur une mobilisation qui ne date pas d’hier…

  • L’un des précédents présidents de l’URVN PACA (ancien nom de FNE PACA), le professeur BOMBARD (naufragé volontaire), a été l’un des rares scientifiques qui, en son temps, s’est opposé au rejet des boues rouges dans les calanques.
  • Le réseau FNE est mobilisé dans les instances de concertation au niveau national, départemental et local (voir ci-dessous). Sa position constante au sein de ces instances a toujours été de s’opposer aux rejets toxiques en mer, avec une demande en direction de l’Etat, depuis l’arrêt du rejet des boues rouges en mer, d’imposer un délai maximum de 2 ans à l’industriel pour qu’il cesse son rejet liquide toxique dans le parc national des Calanques. Consultez nos communiqués sur le sujet
  • FNE a déposé un avis défavorable à l’enquête publique autorisant ALTEO à déverser des effluents toxiques non conformes aux normes.
  • FNE PACA et FNE 13 ont engagé un contentieux juridique contre l’arrêté préfectoral autorisant ALTEO à rejeter en méditerranée pendant 6 ans un rejet toxique.
  • FNE agit régulièrement en direction de l’industriel pour qu’il mette en place dans un délai maximum de 2 ans un traitement complémentaire des effluents liquides toxiques rejetés en mer.

Liste (non exhaustive) des instances de concertation dans lesquels siègent des représentants de FNE

  • conseil Supérieur des Risques Technologiques (CSRT)
  • conseil Maritime de Façade Méditerranée (CMF)
  • Comité départemental des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERST 13)
  • Conseil d’Administration du Parc National des Calanques
  • Comité de Suivi de Site Altéo (CSS)
  • Comité de Surveillance et d’Information des Rejets en Mer d’Altéo (CSIRM)