Actualités

CESER : FNE PACA fait entendre sa voix !

Le 14 Mars 2017, lors de la séance plénière du CESER (Conseil Economique Social et Environnemental Régional), FNE PACA a eu l’occasion d’exprimer son avis. L‘Agence Régionale de Biodiversité a également eu l’occasion de rappeler le manque d’ouverture dans la gouvernance actuelle et demande la création d’un Etablissement Public de Coopération Environnementale intégrant notamment les associations de protection de l’environnement.

– Sur le Schéma de Développement Economique d’Innovation et d’Internationalisation 2017

FNE PACA (et plus globalement le 3ème et 4ème collèges) ont émis la volonté de promouvoir l’économie circulaire et de proximité sans pouvoir apprécier une réalité opérationnelle de cet objectif.

– Le soutien et la création des filières d’éco conception, de réparation, de réemploi, de partage de produits, de recyclage et de fonctionnalité (vente de services liés aux produits plutôt que les produits eux-mêmes) ;

– La promotion d’une économie locale développant le lien social basée sur les activités de réparation, réemploi, de fonctionnalité, de partage. Ce développement local nécessite de la main d’œuvre ce qui permet de créer des emplois locaux basés sur des savoir-faire. Le développement d’activité de proximité favorise également la création de lien social en réinstaurant une proximité entre acteurs économiques et les citoyens ;

– La diffusion dans les territoires à travers des acteurs relais, notamment le milieu associatif, d’une vision transversale de l’économie circulaire (politiques de : prévention des déchets, développement économique, sociale, alimentation, climat et énergie) pour devenir un véritable modèle de développement innovant et créateur de richesse et d’emploi ;

– Sur le Schéma Régional de Développement Touristique 2017-2022

Le groupe environnement du CESER a souhaité rappeler la demande des populations concernées d’une amélioration des conditions d’escale des navires de croisière maritime. C’est un enjeu sanitaire aujourd’hui bien identifiée, pollution atmosphérique et particules respirées, les populations exigent un contrôle accru des carburants utilisés dans les ports et demandent une offre accrue des installations d’approvisionnement en énergies alternatives moins polluantes, en particulier électrique. Si le développement du tourisme de croisière de masse est un axe économique important pour nos grands ports et aussi pour une partie de l’arrière-pays, la santé des populations du littoral ne doit pas en subir les conséquences néfastes.

Retrouvez l’intégralité des échanges sur http://www.ceserpaca.fr/le-ceser.html