Actualités

Alerte braconnage dans les Calanques

Poursuites pénales

Les prévenus sont principalement poursuivis pour des faits de pêche maritime en zone interdite, pêche illicite d'espèces animales protégées et vente illicite de produits issus de la pêche sous-marine professionnelle (sars, loups, daurades, poulpes, huitres, moules, oursin, mérous, etc.).

Lire l'article du journal LA PROVENCE

FNE PACA et FNE 13 se sont constituées parties civiles dans cette affaire de grande ampleur, aux lourdes conséquences environnementales et sanitaires. A la demande des prévenus, l'audience a été reportée au 04 juillet 2018. Les deux associations y participerons afin d'y défendre leurs intérêts.

Le Parc National des Calanques, ainsi que le Comité régional des pêches maritimes et élevages marins se sont également constitués parties civiles.

Stage de sensibilisation à l'environnement

Outre les faits de braconnage, l'enquête a révélé un important réseau de revente de ces produits de pêche illégale, impliquant plusieurs restaurateurs et écaillers marseillais. Huit revendeurs ont ainsi fait l'objet d'alternatives aux poursuites pour des faits d'achat en connaissance de cause de produits de la pêche sous-marine non professionnelle, et d'achat non autorisé d'espèces protégées.

Ils participeront à un stage de sensibilisation à l'environnement réalisé par FNE PACA, en partenariat avec le Parc National des Calanques, dans le cadre de la convention Primo-délinquant signée avec le Tribunal de Grande Instance de Marseille en juillet 2017.

Ce stage a pour objet de sensibiliser les prévenus aux enjeux environnementaux et de leur expliquer pour quelles raisons les infractions à la législation environnementale sont pénalisées. L'objectif à terme est d'éviter la récidive par une meilleure compréhension de la législation en vigueur.