Actualités

La Barben : fin de partie

Le rejet par le Conseil d’État, du pourvoi interjeté par la SAS du Puy Madame concernant la construction de trois parcs  photovoltaïques au sol sur le secteur de la Barben vient enfin clore plusieurs années de contentieux. La plus haute juridiction administrative a en effet confirmé la portée de l’arrêt rendu par la Cour administrative de Marseille le 28 novembre 2019.

Les trois permis de construire avaient notamment été annulés en raison de l’insuffisance manifeste de l’évaluation des incidences Natura 2000 sur cet espace naturel fragile, identifié comme espace naturel d’importance écologique pour la trame verte et bleue sur le territoire d’Agglopole Provence.

Nous nous félicitons de la décision du Conseil d’État qui éloigne définitivement la menace de ce projet néfaste. Si notre fédération est favorable au développement des énergies renouvelables, celui-ci ne doit pas se faire au détriment d’espèces protégées. Nous militons pour une priorisation de la pose de panneaux sur le bâti existant ; et pour ce qui est des parcs au sol, sur les surfaces déjà dégradées, afin d’éviter toute nouvelle artificialisation des sols, naturels et agricoles en particulier.

Sur le secteur de la Barben, les magnifiques aigles de Bonelli vont pouvoir couler des jours heureux encore quelques temps.