Actualités

Les mouillages désormais réglementés pour protéger les posidonies

Malgré leurs indéniables atouts écologiques (pépinière de vie, abri pour une importante faune marine, puits de carbone, producteur d’oxygène…), la posidonie, espèce-clé du monde marin, est très menacée : sa surface en Méditerranée française régresse, entre autres en raison de l’impact des mouillages de plaisance.

Face à cette situation, la Préfecture Maritime avait pris en 2019 un premier arrêté-cadre réglementant les mouillages sur les côtes méditerranéennes françaises.

L’ensemble réglementaire s’étoffe aujourd’hui avec la signature d’arrêtés locaux règlementant le mouillage des navires de 20 ou 24 mètres et plus, pour le département des Alpes-Maritimes. Des arrêtés similaires seront prochainement publiés pour le Var.

Ces arrêtés identifient des zones d’interdiction au mouillage. De fait, cela devrait permettre de ralentir la régression des herbiers en améliorant la situation anarchique des mouillages constatée jusqu’à présent.

Heureux de cette avancé, notre mouvement espère que la protection ainsi mise en place sera prolongée et étendue
– à l’ensemble de la plaisance, quelque soit la taille des navires ;
– aux herbiers de moindre densité et à la matte morte, pour favoriser la reconstitution des herbiers ;
– à d’autres habitats sensibles : prairies de cymodocées, coralligène, tombants…

Nos associations attendent également une définition concertée des règles d’implantation et d’usage de ces mouillages (coffres, ZMEL…). Seule une gestion stricte de ces outils permettra un usage effectivement respectueux des milieux marins.

Voir l’avis donné par FNE Provence Alpes Côte d’Azur à l’occasion de la consultation sur les projets d’arrêtés locaux.