Actualités

Le S3RENR, un schéma vital pour le développement des énergies renouvelables. Retour sur la concertation préalable

Réalisé par RTE, Enedis et Edsb (pour le Briançonnais), la révision de ce schéma est en cours afin de prévoir les travaux à mener sur le réseau électrique pour les dix prochaines. Le but ? Permettre au réseau d’accueillir les nouvelles installations d’énergies renouvelables de la région.

Ainsi, pour augmenter la capacité d’accueil de +6,4 gigawatts, deux tiers des travaux consisteront à optimiser le réseau existant et un tiers à créer de nouveaux ouvrages (postes électriques, lignes électriques).

Selon RTE, le projet de S3REnR en région Provence-Alpes-Côte d’Azur prévoit un investissement de 500 à 620 millions d’euros correspondant :

  • à la création de plus de 40 automates numériques pour l’optimisation du réseau de transport
  • au renforcement d’environ 120 km de lignes électriques existantes
  • à l’ajout ou au remplacement de transformateurs dans 30 postes électriques existants
  • à la création de 9 à 11 postes électriques
  • à la création de 90 à 180 km de lignes électriques, essentiellement souterraines
carte des travaux prévus – extrait du site internet de la concertation préalable

Pour en savoir plus sur le schéma, vous pouvez consulter le site de la concertation ici et accéder à l’intégralité du dossier (projet, cartes, aperçu des incidences, etc.)

En concertation préalable jusqu’au 3 février 2021, le S3RENR sera ensuite soumis à évaluation environnementale puis instruction administrative au printemps 2021, suivi d’une mise à disposition du public par voie électronique. L’approbation finale du schéma devrait avoir lieu à la fin de l’année 2021. Ce schéma structurera pour les dix prochaines années le développement des énergies renouvelables – notamment du photovoltaïque – de notre région !

FNE Provence-Alpes-Côte d’Azur est favorable au développement des énergies renouvelables comme alternatives durables et locales aux énergies fossiles et fissiles. Mais cela ne doit pas se faire n’importe comment ! Cela exige d’une part, une rigueur exemplaire pour limiter les impacts environnementaux et d’autre part une implication forte du territoire et de ces habitants.

Nous nous sommes déclarés favorables au S3REnR proposé à la condition que RTE et les partenaires du réseau électrique de la région respectent les points suivants :

  • Conditionnaliser le raccordement des parcs aux postes électriques pour favoriser le développement de parcs photovoltaïques sur surfaces anthropisées et non au sol
  • Ne réaliser aucune ligne aérienne (uniquement souterraine)
  • Respecter scrupuleusement la séquence ERC qui stipule en premier lieu l’évitement
  • Respecter le principe de zéro artificialisation nette des sols

Retrouvez l’intégralité de notre contribution ci-dessous !