Actualités

Consultation sur l’eau : des enjeux majeurs

L’eau est au cœur de l’actualité en ce début de printemps : comité sécheresse, commission géographique, consultation sur les projets de SDAGE et de PGRI

Les enjeux sont pluriels et majeurs : pollutions, artificialisation des rivières, prélèvements excessifs… Avec la raréfaction des pluies efficaces et les phénomènes extrêmes, le changement climatique renforce l’impact de ces différentes pressions.

Des réponses peu convaincantes

Les mois et les années sèches se succèdent, ponctués d’épisodes méditerranéens vite dramatiques. Malgré tout, l’aménagement hydraulique de la région reste d’actualité : investissements en hausse, création ou extension des réseaux d’irrigation… Cette politique apparait comme une fuite en avant :

  • le changement climatique modifie la répartition de l’eau (tant dans le temps que dans l’espace). Ces équipements seront peut-être vite obsolètes ;
  • des terres agricoles sont déjà équipées pour l’irrigation mais elles disparaissent, dans une proportion mal connue, au profit de l’urbanisation.

Quelles priorités ?

Pour FNE en Provence Alpes Côte d’Azur, les priorités résident dans l’adaptation au changement climatique et la mise en œuvre effective des démarches intégrées et concertées de gestion de l’eau. Efforts et financements doivent

  • maintenir la vocation agricole des terres déjà équipées,
  • accompagner l’évolution des bassins déjà déficitaires,
  • renforcer les économies d’eau en agriculture comme en milieu urbain,
  • accélérer les actions de lutte contre les pollutions,
  • préserver ou restaurer des milieux de qualité et fonctionnels, c’est à dire bien vivants…

Soutenons un SDAGE volontariste

Présenté à l’occasion de la commission géographique début avril, le projet de SDAGE traite ces problématiques. Il propose aux acteurs un ensemble de « lignes de conduite » (les « orientations fondamentales »). Non-dégradation et adaptation au changement climatique irriguent l’ensemble des actions : gestion équilibrée de la ressource en eau , lutte contre les pollutions, restauration des cours d’eau en synergie avec la prévention des inondations.

Notre fédération insiste sur la nécessaire ambition à avoir pour nos milieux aquatiques d’eau douce comme salée. Leur importance pour la vie (celle des humains comme celles des non-humains) en premier lieu, et pour nos diverses activités, appelle une action collective d’envergure et une réelle solidarité entre nous, entre activités. Ce sont les conditions pour réussir ce défi.

FNE Provence Alpes Côte d’Azur soutient donc ce nouveau SDAGE, rare politique à ce jour qui vise ce niveau d’ambition.

Donnez vous aussi votre avis pour une politique de l’eau ambitieuse et volontariste !