Actualités

La transition écologique enfin au cœur des régionales 2021 ?

A quelques jours d’un second tour déterminant pour l’avenir de notre Région, France Nature Environnement Provence-Alpes-Côte d’Azur réaffirme son attachement à la démocratie, à son nécessaire renouveau, avec la participation active des citoyens au cœur des décisions et des projets pour une transition écologique juste et solidaire.

Après avoir élaboré ses propositions pour « une région vivable » notre fédération a souhaité connaître les intentions des listes candidates aux élections régionales sur la question cruciale de la transition écologique. Aujourd’hui, deux listes restent en lice :

>>> La liste « Construisons la région de demain » conduite par Thierry Mariani n’a pas répondu à notre sollicitation, ce comportement indique crûment le peu d’intérêt porté par ses candidats à la transition écologique.

>>>  La liste « Notre Région d’abord » conduite par Renaud Muselier était parmi les répondantes. Nous retenons tout particulièrement un des engagements annoncés :

« Le tissu associatif sera encore plus associé dans la mise en œuvre du plan climat « gardons une COP d’avance » »

Nous avons bien enregistré cette promesse à traduire dans les faits.

Nous rappelons que les transports figurent parmi les compétences fortes de la région. Au-delà de posture idéologique telle que « Nous ouvrirons à la concurrence la ligne des Alpes pour gagner 1 heure entre Marseille et Briançon » qui révèle une erreur d’analyse du dossier, il est impératif d’engager une réorientation budgétaire en faveur du ferroviaire dans notre région.

Nous maintiendrons nos ambitions pour la transition écologique quel que soit le résultat et serons en alerte, en force de proposition ou encore en opposition si cela s’avère nécessaire pour préserver les biens communs que sont l’air, l’eau, le sol et la biodiversité. Le changement climatique est en cours, il est urgent d’adapter nos comportements individuels et collectifs et d’augmenter la résilience des territoires.

Nous aurons à cœur de suivre les engagements pris par la nouvelle majorité sur la transition écologique.

Lire notre précédent communiqué du 16 juin 2021
Dans le cadre des prochaines élections régionales des 20 et 27 juin 2021, fidèle à ses principes de neutralité, France Nature Environnement ne choisira aucun candidat mais appelle tous ses adhérents à aller voter massivement. Nous réaffirmons ainsi toute l’importance que nous attachons à la démocratie, à son nécessaire renouveau, avec la participation active des citoyens au cœur des décisions et des projets pour une transition écologique juste et solidaire. FNE place son action pour la nature et l’environnement sous le signe d’une solidarité qui se démarque du repli sur soi, des clivages sociaux et des égoïsmes nationaux ou continentaux.Lire la motion FNE

FNE Provence-Alpes-Côte d’azur après avoir élaboré ses propositions pour « une région vivable » a souhaité connaître les intentions des listes candidates aux élections régionales sur la question cruciale de la transition écologique. 
Nous avons soumis à l’ensemble des listes un questionnaire qui aborde des points que nous jugeons essentiels aux vues des compétences régionales et de l’urgence à agir tels que l’éco-conditionnalité des aides ou encore les enjeux de mobilité. A ce jour, 4 listes ont répondu à notre questionnaire : Rassemblement Ecologique et Social, l’Ecologie au Centre, Oui la Provence et Notre Région d’abord.

Les réponses montrent que ces 4 listes  se saisissent de la question environnementale à des degrés variables. La Région est une autorité de planification dotée de leviers financiers conséquents. Aussi, notre attention se porte spécifiquement sur la question de l’éco-conditionnalité des aides qu’elle octroie aux acteurs publics et privés. Ces critères d’éco-conditionnalité, en accord avec les Objectifs de Développement Durable adoptés par l’ONU, reposent sur la préservation de la biodiversité des milieux et des ressources, la cohésion sociale, la solidarité territoriale et générationnelle, l’épanouissement des êtres humains, la dynamique de développement créée selon des modes de production et de consommation responsable, la territorialisation des objectifs des schémas régionaux, les démarches de démocratie participative et l’adaptation au changement climatique.Sur ce point les réponses sont globalement axées sur la commande publique ou encore des aides spécifiques. Nous estimons qu’il est nécessaire d’aller plus loin pour une réelle intégration des objectifs de transition écologique dans le budget régional.

FNE Provence-Alpes-Côte d’azur maintiendra ses ambitions pour la transition écologique quel que soit le résultat et sera en alerte, en force de proposition ou encore en opposition si cela s’avère nécessaire pour préserver les biens communs que sont l’air, l’eau, le sol et la biodiversité. Le changement climatique est en cours il est urgent d’adapter nos comportements individuels et collectifs et d’augmenter la résilience des territoires. Nous aurons à cœur de suivre les engagements pris par l’ensemble des candidats sur la transition écologique.