Actualités

Un nouveau domaine viticole condamné pour destruction d’habitat de la tortue d’Hermann dans le var

Ce 26 novembre 2021, un nouveau domaine viticole a été condamné pour des travaux et aménagements réalisés sans autorisation sur différents secteurs abritant des populations de Tortues d’Hermann, notamment sur certaines parcelles de la Réserve naturelle de la Plaine des Maures.

Le Tribunal correctionnel de Draguignan poursuit sa jurisprudence positive en faveur de la Tortue d’Hermann et de la bonne application de la réglementation espèces protégées.

Réalisation de travaux sans aucune autorisation

Durant les mois de juin et juillet 2019, le Château des Launes avait réalisé divers travaux autour de deux bâtisses, en milieu naturel, sur une surface dépassant les 6000 m² au Cannet-des-Maures, en limite de la Réserve naturelle nationale de la Plaine des Maures.

L’enquête mené par les services de la DDTM démontrait qu’aucune autorisation administrative n’avait été demandée pour réaliser de tels travaux. Un PV de l’Office Français de la Biodiversité avait été dressé au titre de la réglementation espèce protégée.

Les travaux sont en effet situés en « zone de sensibilité notable » identifiée par le Plan National en faveur de la Tortue d’Hermann. Cela signifie qu’il s’agit d’une zone où les densités de populations de Tortues sont importantes et où l’habitat doit être préservé.

Sur ce site, à la demande des associations, la juridiction a reconnu l’existence du préjudice environnemental et condamné les prévenus à verser la somme de 16 778 euros à l’Etat, en charge de la mise en œuvre du Plan National d’actions pour la tortue d’Hermann.

En juin 2020, les mêmes protagonistes faisaient l’objet d’un contrôle des agents de la Réserve naturelle nationale de la Plaine des Maures qui constataient sur des parcelles de la commune de la Garde-Freinet que plusieurs aménagements avaient été réalisés, là encore sans autorisation : De nombreux blocs de pierre avaient été érigés à plusieurs endroits, ainsi que d’autres travaux, détruisant les écosystèmes naturels.

L’ensemble des aménagements étaient localisés dans un secteur de sensibilité notable identifié par le Plan National en faveur de la Tortue d’Hermann et au sein de la Réserve naturelle de la Plaine des Maures.

Une prise de conscience nécessaire de la profession viticole

Dans le Var, et en particulier dans la Réserve naturelle de la Plaine des Maures, il est indispensable que les domaines viticoles respectent la réglementation en matière d’espèces protégées. Il s’agit d’un secteur extrêmement sensible justifiant le respect de règles strictes en amont de tout aménagement.

La Tortue d’Hermann est une espèce emblématique de la région, présente uniquement dans ce département et en Corse. Elle est protégée à l’échelle nationale, européenne et même internationale. C’est en partie pour la préserver que la décision de créer une Réserve naturelle nationale dans la Plaine des Maures a été prise.

La première cause de déclin des populations de tortue est la disparition ou l’altération de son habitat, notamment du fait d’aménagements réalisés par des domaines viticoles. Suivent ensuite la mécanisation des pratiques agricoles avec l’usage de machines de plus en plus lourdes et impactantes et les incendies de forêts. Le feu qui a frappé la réserve cet été a notamment eu un impact considérable sur les effectifs de tortues d’Hermann, mais la nature est résiliente dès lors que les hommes lui laissent un peu de répit.