Actualités

Les lycéens de la Calade à Marseille sensibilisés aux origines et à la consommation d’eau

C’est dans le cadre d’un cours d’EMC (éducation morale et civique) avec pour thématique « s’engager et débattre en démocratie autour des défis de société » le 9 mai dernier, que Mattia Trabucchi (FNE Provence-Alpes-Côte d’Azur) et Aymeric Badel (volontaire chez FNE Provence-Alpes-Côte d’Azur) sont intervenus au lycée professionnel la Calade de Marseille auprès d’une classe de terminale hôtellerie sur la base de notre projet CoExistences.
L’entrée du Lycée Régional La Calade dans le 13013 à Marseille

La consommation d’eau invisible : 4.000 litres par jour et par personne

Les élèves ont été sensibilisés à l’engagement citoyen et au fonctionnement associatif avant que ne soit abordée la question de l’eau dans notre région et plus globalement celle de sa consommation, qualifié de visible et invisible.
La consommation d’eau invisible est souvent bien méconnue. Pourtant elle représente la plus
grande part que nous consommons chaque jour. Cette « eau virtuelle » correspond à la quantité d’eau nécessaire à une production, agricole ou industrielle, ou à un service. Autrement dit, l’eau utilisée pour produire des biens exportables dans un endroit et consommée « virtuellement » dans un autre lieu.

Avec l’actualité météo de ces derniers mois et la menace d’une sécheresse particulièrement intense dans la région dès le printemps, les élèves ont été sensibilisés à la réduction de leur consommation d’eau, elle-même mise en perspective avec toute la complexité du système d’acheminement de l’eau depuis les Alpes jusqu’à Marseille. Pour cela, nous leur avons projeté le film « Verdon, une source de vie convoitée ».

Que se cache-t-il derrière l’accès à l’eau des villes littorales ? Votre robinet ? Votre douche ? Votre piscine ? Connaissez-vous l’histoire, les conflits passés et présents et les défis futurs sur cette magnifique rivière ?

Cette projection a également permis d’introduire les notions de bassin versant, cycle de l’eau et canal en illustrant ces termes avec les images du film.

Au final, ce sont 21 élèves de terminale qui ont été sensibilisés ce jour. Les réflexions et nombreux échanges ont déjà portée leurs fruits puisque ces derniers se sont engagés à venir au lycée avec une gourde plutôt que des bouteilles en plastique afin de limiter leur production de déchets plastiques.

Un premier geste responsable rendu possible par Valérie Faye, professeure d’histoire-géographie et d’éducation morale et civique à l’origine de cette intervention !

Dans le contexte du changement climatique, des questions se posent sur l’évolution de cette ressource, alors que les besoins ne cessent d’augmenter.

Si l’on veut préserver la ressource en eau ainsi que les milieux aquatiques, il est devenu indispensable d’être attentif aux prélèvements dans les nappes phréatiques, les sources et zones humides du bassin versant de la Durance et d’apprendre à éviter le gaspillage en adaptant les cultures agricoles et maintenir les sols vivants.


Contact : communication@fnepaca.fr