Actualités

Visite de l’usine d’Alteo et du site de stockage Mange-Garri à Gardanne

Suite à la dernière Commission de Suivi de Site (CSS) en date du 3 mars 2022 et sur la demande du Sous-Préfet d’Aix-en-Provence, une visite de Mange-Garri et de l’usine de Gardanne a été organisée le 21 juin 2022 par Alteo.

Il ressort les décisions suivantes :

Site de Mange-Garri
  • l’Arrêté Préfectoral autorise l’industriel à déposer des déchets jusqu’au 8 octobre 2022.
  • Une partie du site, le bassin 6, est recouvert de compost.
  • L’alvéole, dite blanche, qui reçoit des résidus de calcination, sera végétalisée avec une couverture de compost.
  • Le bassin 7, qui a été imperméabilisé avec un géotextile, est drainé, les eaux usées retournent à l’usine pour traitement.
  • L’ensemble du site va être réhabilité et les deux filtres presses vont être démontés.
Modification de procédé

Depuis début avril 2022, Alteo a stoppé l’utilisation de bauxite. La matière première est désormais du trihydrate d’aluminium achetée principalement en Europe. De ce fait, l’usine ne génère plus de boues rouges. Une partie de cet hydrate est dissoute, recristallisée puis calcinée, l’autre partie est directement calcinée.

Les eaux mères de filtration et le retour des eaux de drainage de Mange-Garri sont traités en deux étapes, en premier lieu à la station physico-chimique pour abattre les métaux puis à l’étage biologique de la station d’épuration pour éliminer la Demande Biologique en Oxygène (DBO5) et la Demande Chimique en Oxygène (DCO).

Les rejets liquides sont conformes à l’Arrêté Ministériel du 2 février 1998.

Transport

L’hydrate arrive par bateau, stockée dans un hangar sur le port de Marseille.

Le brouettage se fait par camion du port à l’usine.

D’une manière globale, le transport en camion a diminué du fait de la diminution des expéditions.

Aujourd’hui, une réflexion est en cours avec le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) pour pouvoir utiliser le quai minéralier et livrer l’usine de Gardanne par train.