Actualités

Connaître en direct les taux de pollution de l’air en Provence-Alpes-Côte d’Azur

ACTénergies membre de l’UDVN-France Nature Environnement Var avec le soutien de la DREAL PACA mènent un projet d’étude de la pollution à l’ozone dans le Var. Les premières conclusions permettent d’alerter sur le haut niveau de contamination de l’air aux oxydants, principalement en été, avec un risque pour la santé humaine.

Michel Pierre, Vice-Président de l’UDVN-FNE83 et ingénieur chimiste, Bruno Coiffier (administrateur de FNE Var) et André Trédé (Président de la fédération Mart) nous alertent sur des taux de concentration excessifs d’ozone dans l’air dans toute notre région et particulièrement à Marseille et Toulon, villes portuaires traversées par une autoroute urbaine au trafic dense.

Rappelons que l’ozone est un gaz biocide, c’est à dire bactéricide, fongicide et virucide pour l’homme, la faune et les plantes, même à faibles doses. Des conséquences sur les poumons sont particulièrement dénoncées par de nombreuses études.

Une situation critique sur Toulon

A partir de 15 stations Atmosud installées dans la région plus 6 stations mobiles, l’association analyse depuis un an les données publiques concernant les deux polluants que sont l’ozone (O3) et l’oxyde d’azote (NO2) et surtout le pouvoir oxydant de l’air par combinaison de ces deux gaz.

Une exposition régulière à des taux élevés est susceptible d’être responsable de maladies chroniques comme l’asthme ou des maladies cardio-vasculaires.

Chiffres à l’appui, l’association dénonce un taux d’ozone beaucoup trop important sur la ville de Toulon.

Une application disponible et un site internet

Avec ces deux outils, l’objectif est d’alerter la population mais aussi les pouvoirs publics sur la situation actuelle. En entrant une période de référence, une fréquence d’analyse et une station de mesure, on obtient les indicateurs de taux de dioxyde, ceux d’ozone ainsi que le pouvoir oxydatif de l’air (OXA)

L’étude actuelle continue et permettra de présenter bientôt de nouveaux résultats mettant en évidence une troisième variable qui intervient dans la formation de ces polluants.

L’UDVN-FNE83 et ACTénergies font d’ailleurs appel aux dons pour s’équiper de nouveaux matériels et recherchent activement un étudiant en Master Chimie et Statistiques pour mener à bien les analyses nécessaires.